つくばリポジトリ SP 43 122

23 

Full text

(1)

著者

ペーターズ マルク, 石田 隆太, 津崎 良典

雑誌名

哲学・思想論集

43

ページ

122( 55) - 101( 76)

発行年

2018- 03- 28

(2)

論第 第四

学 ・

De veritate

1

学 ・

十三 十 第 第

・ 哲学 学

2

学 Université libre de Bruxelles

Marc Peeters

学 B

哲学 ・ 号15H03150

・ 学哲学 2017 3 20 学

557

哲学 論

1. L’Architectonique : Kant et le problème logique de l’ontologie dans la Critique de la Raison Pure, Nagoya: Chisokudo, 2016.

2. Discrépance et Simulacre : Kant, Leśniewski et l’ontologie, Bruxelles: Lamiroy, 2013. 3. Descartes, Paris: Le Cavalier Bleu, 2011.

4. Introduction à la philosophe de St. Lesniewski, Neuchâtel: Centre de Recherches Sémiologiques, Université de Neuchâtel, 2011.

2002 ・

Vrin

第 論 学

論 学

suppôt Gemüt 論 学

哲学 論 学

哲学 論 学

第 集

(3)

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

réminiscence en avant 0 0

0 0 0

reprise 3

4

学 学

論 論集

哲学 ・

5

第 論集

学 思

哲学 集 哲学

論 学

opinion

第三 論 学思想

論 集

論 学

思想 学

1 Cf. H

EIDEGGER, M., Être et temps, Paris, Authentica (trad. MAR TINEAU, E.), 1985, p. 34 Cf.

論第 第四 1994 53

2 T

HOMASD’AQUIN, Première question disputée. La vérité (De veritate), Paris, Vrin (trad. BROUWER, Ch.

& PEETERS, M.), 2002 DV + ; BROUWER, Ch. & PEETERS, M., « Thomas d’Aquin,

Première question disputée De veritate. Analyse méréologique, constitution historique et principes de tra-duction », in Éditer, traduire, interpréter : essais de méthodologie philosophique, Philosophes médiévaux 36, éd. LOFTS, S. G. & ROSEMANN, Ph. W., Louvain-Paris, Peeters, 1997, pp. 105-41 M +

第 第 ・

論 哲学 1990 11-41 ・

論 第1 学 第 号 2004 81-7

3 K

IERKEGAARD, S., La reprise, Paris, GF (trad. VIALLANEIX, N.), 1990, pp. 65-6

集 第三 2010 245-6

4

5 論 学思想

(4)

哲学 6 哲学 7

哲学 学

architectonique

哲学 学

8 9

哲学

systémique systématique

10 ens abstractum

哲学 ens philosophicum 11

rétrojectif 哲学

idée

-12

-auto-décomposition

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

6 Cf. 哲学

集 第四 1997 58-70

7 raison ratio

Cf. 2004 310-1

8 Cf. 2001

9 Cf. 1999

10 être étant esse ens

11 Cf. 第十四 集 第四

2001 90-1 1638 9 12 集

第三 2015 71

12 Cf. 集 第

2000 280

(5)

集 0

0

discrépance 13

adæquatio intellectus et rei

論 第

論 学

・ 1886-1939 想

0 0 0 0 0

論 学

étant ens

論 M109

équiforme 三

ingrédient

quæstio articulus responsio solutioargumentumsed contra

哲学

unité anamorphose

13 Cf. P

EETERS, M.,

Discrépance et Simulacre. Kant, Leśniewski et l’ontologie, préface de DERENNE, J., Bruxelles, Lamiroy, 2013.

(6)

M107

topique 論

-14

simulacrum spatii et temporis - 0 0 0

hypostase

nihil negativum

想 M110

集 collectif - non distributif 思

想 論 論

哲学 思 論 - 学

M121 第

Quæstio est de veritate

14 Discrépance et Simulacre

1770 10 13

(7)

quæstio prima

第 第

第三 第四

conceptum 第0 0 0 0 0論0 multiplicité - 論 conceptum-argument

集 思

論 第

articulus secundus ut dictum est

第 第

M125

0 0 0 0 0 0 0

conçu 15

complexe conceptum

virtuel idéel concept 学

M125

集 論

学 集 集

学 論

M128

学 論

M135

15 Cf. 81-3

(8)

論 第

三 第

論 論

学 論

determinatio 論集

第 論

学 学

論 哲学

les

transcen-dantaux 論 学

-- 思

-- 論

論 学 logique développementale 16

-signification

学 第四

- 17

論 学 V la classe universelle V

-16 論 学 Cf. PEETERS, M.,

« Eléments pour une fondation transcendantale de la logique développementale », in La question de la logique dans l’Idéalisme allemand. Actes du colloque de Bruxelles, 7-9 avril 2011, éd. LEJEUNE, G., Hildesheim-Zürich-

New York, Olms, 2013, pp. 75-91.

17 Cf. 学 第四 第 1011b27 集 第十

1968 126

(9)

acte d’être

論 第 論- 論

論 第

-論 論

ordonnancement 18

学 第

第 tout l’étant tout étant

思想 第

- 思

chose quiddité

19

論 論

18 ordo ordre ordonnancement

Cf. DV34-5.

19 Cf. 学 第三 第三 998b22-7 73

(10)

est

20

mode

spécial entité

l’étant par soi

学 哲学

-第三

21

22 DV55

20 Cf. 論集 DV50

20-2 83-4

21 Cf. 第三

22 Cf. 第三十 第 十

第 1979 352-3

23 Cf. DV50 22-4

84

(11)

論 23

論 DV51-3

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

- non-division

-

-学

論 論

raison raisonnée

raison raisonnante 24

nominal 論

- in-division

aliquid aliud quid

25

aliquid aliud quid

-24

学 論集 第 論

思 Cf. 第 第 十

集 第 2000 161

25 Cf. DV50-2 24-6

84

(12)

division convenance

学 学

conformité

26

DV53-5

assimilation concordance

哲学

第 学

論 哲学

26 Cf. DV52 26-8

84

(13)

哲学

27

三 DV55-6 1

28

29

30

2

31

32

3 33

34

35

36

論 論 学

哲学

27 Cf. DV52-4 28

84-5

28 Cf. 集 第

1979 397-8

29 Cf. 学 第 論 第

30 十三

第 ・ 第 論 第

第 Cf. DV54, n. 3.

31

MUCKLE, J. T., « Isaac Israeli’s Definition of Truth », in Archives d’histoire doctrinale et littéraire

du Moyen Âge, 8, 1933, pp. 5-8.

32 17

33 21

34 22

35 Cf. 第三十 第 十 342-4

36 Cf. DV54-6 28-30

85

(14)

第 論 思

論 第

et primo quæritur …

0 0 0 0 0 0 0 0 0

être

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

論 第

論0 0 0 0 0 0

論 学 集

V

0 0

集 集

集 論

第 論 論 論

論 論 0 0 0 0 0

DV45

第 論 哲学

37 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

論 0 0 0 0 0 0

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

37 28

38 Cf. DV44 11-2

81

(15)

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

38 nihil

0 0 0 0 0 0 0

rien

-39

第 論

est

A B

哲学 philosophie du langage abstraite DV57

-第 論

40

論 第 論

DV45-6 論

suppôt

0 0 0 0 0 0 0

論 論

` `

DV47

39 17

40 Cf. DV56 31-2

85

(16)

41

第三 論 DV47

思 DV47

哲学

- 42

論 論

43 第三 論 0 0

DV57 第

第 思

思 論

41 Cf. DV44-6 12

82

42 17

43 Cf. 第三 論 DV46 14

82

44 Cf. 第三 論 DV56 32-4

85-6

(17)

44

第四 論

DV47 disposition

-disposition restreignante disposition spécifiante

45 第四 論

DV57 46

第 論 DV47

学 第

47

48

45 Cf. 第四 論 DV46 14-5

82

46 Cf. 第四 論 DV56 34

86

47 Cf. 学 第 993b28-31 52-3

48 Cf. DV46 15

82

(18)

DV57 論 学

49

第 論 DV47-9

DV49

50

- 51

DV59 52

第 論 0 0 0 0 0

DV49

53

- DV49

-0 0 0 0 0 54

49 Cf. DV56 35

86

50 Cf. DV46-8 16

82

51 17

52 Cf. DV58 35-6

86

53 17

54 Cf. DV48 16

82-3

(19)

第 論 nihil

哲学

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

第 論

--

-論

-論 論

-55

un énoncé DV59

56

論 論

57

反対異論

論 論

-哲学

58

Sed contra 第 論 nugatio

55 Cf. 学 第四 第 1003b5-10 92-3

56 Cf. 学 第 論 第

第 ・ ・ ・ 第 号

2016 110-1

57 Cf. DV58 36

86

58 17

59 Cf. DV48 17

83

(20)

59

DV59 60

第 論

DV49

61

DV59

62

第三 論 学

DV49

63

DV49 64 第三

論 論

60 Cf. DV58 36-7

86

61 Cf. DV48 17

83

62 Cf. DV58 37

86

63 Cf. 思想 思想

集 第十四 1993 215-6

64 Cf. 第三 DV48 18

83

(21)

65

第四 論 論 学 DV49

論 学 論

infor-mation de l’étant

diversum

66 第四

DV59 67

第 論 0 0 0 0 0 l’un DV49-51

0 0 0 0 0 0 0

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

0 0 0 0 0 0

論 論

DV59 68

DV59

65 Cf. 第三 DV58 37-8

86-7

66 Cf. 第四 DV48 18

83

67 Cf. 第四 DV58 38

87

68 Cf. DV48-50 18-20

83

(22)

DV59-61 第三

DV61 69

69 Cf. DV58-60

38-40 87

(23)

Pour une lecture du

De Veritate

de Thomas d’Aquin

Marc Peeters (Université Libre de Bruxelles)

Partant de la note de Heidegger dans Sein und Zeit sur le De veritate de Thomas d’Aquin (l’étant éminent, l’âme, qui d’une certaine manière est toute chose), nous nous sommes inter-rogé sur le statut des transcendantaux dans ce qu’il est convenu d’appeler la « déduction des transcendantaux » de Thomas d’Aquin. Il s’est agi aussi bien de penser la convertibilité de l’ens avec l’aliquid, l’aliud quid, le verum, l’unum et le bonum. Cette convertibilité de raison raisonnée des transcendantaux, qui évite donc le monisme ontologique, nous mène à poser la question philosophique fondamentale : qu’en est-il de l’étant et des manières de l’exprimer ? Peut-on dire quelque chose du non-étant ? Qu’en est-il de la plurivocité de l’étant ? Autant de questions fondamentales qui ont alimenté l’histoire de la pensée. D’autre part, le Professeur Lambros Couloubaritsis (ULB) a montré les profondes modifications métaphysiques - que l’Aquinate met en œuvre dans ce texte - à l’Un tel qu’Aristote le pensait.

Notre étude met également en évidence une théorie de la traduction et des structures des textes médiévaux, et, en particulier, des Sommes et des Questions disputées de Thomas. Nous avons créé cette méthode avec le Professeur Christian Brouwer (ULB), co-traducteur de notre texte. Il s’agit d’une analyse, que nous appelons méréologique, du texte de Veritate à partir d’une relecture approfondie de la métalangue inscriptionnelle du logicien polonais Stanislaw Lesniewski. Nous avons ainsi été amené à produire une théorie du concept et surtout des éléments hétérogènes dans tout texte (les citations par exemple). Tout texte est une concaténation d’éléments hétérogènes, c’est-à-dire un complexe bien ordonné avec un premier élément. Il s’est agi de montrer la portée et les limites de ce qu’en logique on appelle des quantificateurs, et, en métaphysique, des lieurs immanents dans les textes qu’ils scandent – ce que nous appelons la ponctuation méréologique. Puisqu’il n’y a pas de méta-texte, de métalangage, de métathéorie en philosophie (à la différence de la logique formelle), penser l’étant est nécessairement une réflexion sur les limites de cet étant et du « rien ». En méréologie, on ne peut parler de ce qui n’est pas, et donc on ne peut nier le  « rien » (ce qui n’est pas). Toute réflexion est immanente en philosophie puisque la pensée philosophique se présuppose elle-même.

Cette question est centrale dans notre texte et guide notre interprétation. La difficulté est de penser les « êtres philosophiques abstraits » que sont les transcendantaux, et la limite de leur portée. Poser la question de l’étant, c’est, eo ipso poser le « rien ». Nous retrouvons ici l’une des positions les plus fondamentales des Principia Mathematica de Russell et Whi-tehead. C’est dire l’actualité de notre texte : le modèle parménidien est-il universellement valide ? Peut-on ajouter quelque chose à l’étant qui ne soit pas « étant » ?

Figure

Updating...

References

Updating...

Download now (23 pages)